Le référencement pour tous quelques outils

Lorsque l’on fait du référencement pour ses propres sites ou pour des sites clients, il y a toujours quelques outils qui nous sont bien utiles.

Ils peuvent aider à analyser le site et ses visiteurs, mais aussi à détecter les erreurs, trouver des niches dans lesquelles faire quelques billets, etc…
Voici donc pour vous quelques uns des outils dont je me sers, il en existe beaucoup d’autres cela va de soi.

Isearchfrom :
Cet outil va vous permettre de découvrir votre position google fonction de la géolocalisation par pays. Vous pourrez ainsi découvrir à a quelle position votre site se promène sur une requête en Belgique, au Canada, En France, etc… un outil qui selon les sites peut se révéler très efficace et utile.

Siteliner :
Un outil très intéressant qui permettra de détecter sur votre site les liens brisés, mais également les portions de texte qui sont dupliquées sur une même site. Un outil simple d’emploi et vraiment pratique.

Ahrefs :
En grande partie payante cet outil bien connu permet de détecter les backlinks existant vers votre site internet. Même si la version gratuite de ahrefs est un peu restrictive, la mine d’information fournie sur les backlinks et leur analyse est réellement top et donne très vite envie de passer à la version payante.

Woorank :
Un outil en ligne qui va permettre une analyse seo de votre site, et qui vous donnera une opinion et des conseils sur plus de 70 critères. Assez complet il permet rapidement de voir où le bat blesse et ce qu’il y a à faire en priorité sur le site.

Google analytics :
Bien évidemment google analytics reste une mine d’or pour qui sait s’en servir. A première vue cela donne quelques indications, en réalité bien utilisé google analytics, va vous permettre de définir vos axes de travail pour le site.

Google adwords :
Enfin on va terminer sur une petite note négative, google adwords qui sert à pas mal de référenceurs, ou de webmasters pour définir une stratégie publicitaire et marketing. Cela fait plusieurs fois que l’on décèle de très grosses erreurs dans les volumes de recherches annoncés avec souvent de très grosses déceptions.